Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/164

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


lui-même, on pressentit dès lors son élévation ; et on s’empressa chez lui, comme si déjà il eût été déclaré contrôleur général.

Chamillart, instruit par l’affaiblissement de sa santé, songeoit en même temps à solider, son fils dans sa charge par une alliance qui pût l’y soutenir. Les Noailles, ancrés partout par leurs filles, en vouloient mettre une dans cette maison toute-puissante pour tenir tout ; ils y travailloient, et Mme de Maintenon se laissoit entendre que ce mariage lui seroit fort agréable. Mais la famille de Chamillart y répugnoit. Il s’étoit mis dans la cour de Mme la duchesse de Bourgogne une jalousie entre les filles de Chamillart et les Noailles, qui de la part des premières alloit jusqu’à l’antipathie. Gâtées comme elles l’étoient par une prodigieuse fortune, et non moins encore par père et mère, elles ne se contraignoient pas, et se croyoient tout permis. La duchesse de Lorges étoit fort au gré de Mme la duchesse de Bourgogne ; elle étoit souvent admise en des confidences. C’étoit moissonner le champ de la maréchale d’Estrées, et un peu dans celui de ses jeunes sœurs. C’en étoit plus qu’il ne falloit pour qu’elles ne pussent se souffrir. Mme Chamillart, ardente à conserver l’air de gouverner chez elle, quelque peu et quelque mal qu’elle y gouvernât, craignoit le joug des Noailles. Son mari, qui l’éprouvoit souvent, le redoutoit bien plus encore. Il s’éloignoit donc beaucoup de leur donner toutes sortes de droits chez lui en prenant leur fille pour son fils. Le roi même, qui les appréhendoit souvent, n’avoit pas paru de goûter cette affaire. Pour moi, qui voyois tout ce qu’il y avoit à voir sur la santé de ce ministre, sur les calamités de son administration, sur les cabales naissantes, sur son peu de précaution fondée sur une excessive confiance, je ne cessois d’inculquer à ses filles l’alliance des Noailles, qui, par elle-même infiniment honorable aux Chamillart, étoit la seule qui embrassât toutes les cours et tous les âges et qui par conséquent fût un soutien pour tous les temps. Elle