Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qui ternît la mémoire de Mansart. Il étoit obligeant et serviable, et, comme je l’ai dit, ne se méconnoissoit point. Mais sa grossièreté, malgré tout son esprit, et la familiarité qui en est la suite dans un homme de rien, gâté par la faveur, avoit fait en lui un mélange d’impertinence de surface qui empêcha qu’il ne fût regretté.

Sa place fut un mois sans être remplie, et fit les vœux de quantité de gens de tous, états. En appointements, logements, droits et commodités de toutes sortes, sans prendre quoi que ce soit, elle valoit à Mansart plus de cinquante mille écus de rente, et il fut offert trois millions au roi de cette charge et de celles qui en dépendoient. Le roi la voulut diminuer et la changer de nature pendant la vacance. Il se déclara lui-même le surintendant et l’ordonnateur de ses bâtiments, dont il se réserva les signatures, en petit, comme il avoit fait en grand lorsque, après la chute de Fouquet, il supprima la charge de surintendant des finances, dont il fit Colbert contrôleur général. Il arriva de l’une comme de l’autre. Colbert, qui perdit Fouquet, de concert avec Le Tellier, se servit entre autres grands ressorts, du danger et de l’abus de la charge de surintendant, à laquelle, d’intendant de la maison du cardinal Mazarin jusqu’à sa mort, il n’osoit prétendre, mais dont il vouloit se réserver toute l’autorité. C’est ce qu’il fit en accablant le roi des signatures que faisoit le surintendant. Il lui fit accroire qu’il ordonnoit de tout par là, tandis que lui-même en conserva toute la puissance sous la sûreté de ces signatures du roi qu’il fit faire comme il voulut, et ses successeurs après lui. Il en arriva de même sur les bâtiments. Le roi déclara qu’il en feroit un directeur général, et ce directeur, qu’il élagua tant qu’il put, imita en tout Colbert, à la fidélité près, comme cela n’a que trop paru pendant sa gestion, et comme son testament l’a mis depuis dans la plus claire évidence.

Plusieurs candidats se présentèrent, ou le furent par le public. Voysin, porté à tout par Mme de Maintenon, qui