Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/381

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


C’étoit vers la mi-mai, au moment du départ. La réponse à cette folie fut un ordre de se rendre à la Bastille. Avant partir, Boufflers étoit allé de chez Mme de Maintenon chez Chamillart s’informer de ce qu’il trouveroit à Lille, et travailler courtement là-dessus avec lui, de chez qui il partit. Ce fut de dessus son bureau qu’il écrivit à La Freselière en lui envoyant l’ordre que Chamillart expédia sur-le-champ. Boufflers prit celui qu’il fit expédier en même temps pour Surville, passa en Picardie à une terre d’Hautefort qui étoit sur son chemin, où Surville s’étoit retiré pour vivre, et l’emmena à Lille avec lui. Nous devions aller, Mme de Saint-Simon et moi, avec le maréchal et la maréchale de Boufflers le lendemain de ce départ à Villeroy voir la maréchale. Toute la cour, qui ne le sut que fort tard, applaudit fort à une si belle action et décorée de tant de générosité. La défense de Namur répondoit de celle que Boufflers feroit ailleurs. Il eut à Lille toutes sortes de munitions de guerre et de bouche, force artillerie, trois ingénieurs principaux, dix-neuf bataillons, deux autres bataillons d’invalides, quelque cavalerie, deux régiments de dragons, et il enrégimenta trois mille hommes de la jeunesse de la ville et des environs qui voulut de bon gré servir au siège. Les ennemis y amenèrent d’abord cent dix pièces de batterie et cinquante mortiers.

L’électeur de Bavière étoit cependant à Langendel avec un pont sur le Rhin, couvert d’une redoute, et le duc d’Hanovre dans ses lignes d’Etlingen, delà le Rhin, avec un détachement commandé par Mercy derrière la forêt Noire, tous ces côtés-là fort tranquilles.

Il étoit pourtant vrai que la plupart des bataillons qui étoient dans Lille se trouvèrent de nouveaux dont la plupart n’avoit jamais entendu tirer un coup de mousquet, et qu’il n’y avoit que médiocrement de poudre. Il s’y trouva quantité d’autres manquements. Boufflers mit à profit le peu de temps qu’il eut libre depuis son arrivée à Lille. Il y avoit