Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ses trésors et se retira à Rome avec son père, et y demeurèrent dans le même palais. Les mortifications l’y suivirent ; elle prétendit y être traitée comme l’avoit été la reine Christine de Suède. On lui répondit, comme autrefois on avoit fait en France, qu’il n’y avoit point de parité entre une reine héréditaire et une reine élective, et on en usa avec elle en conformité de cette différence. Cela contraignit toute sa manière de vie, et lui donna tant d’embarras et de dépit qu’elle n’attendoit que la mort de son père pour sortir d’un lieu si désagréable ; elle arriva le 24 mai, à quatre-vingt-seize ans, par une très courte maladie, ayant continuellement joui jusqu’alors de la plus parfaites santé de corps et d’esprit. Sa fille ne tarda guère après à exécuter ce qu’elle s’étoit proposé, comme nous le verrons bientôt.

La duchesse de La Trémoille mourut bientôt après n’ayant guère plus de cinquante ans. C’étoit une grande, grosse et maîtresse femme, qui, sans beaucoup d’esprit, sentoit fort sa grande dame, et qui tenoit de fort court sa mère et son mari. Elle étoit plus que très ménagère, venoit fort peu à la cour, et ne voyoit presque personne. Elle étoit fille unique et très riche du duc de Créqui, qui, en la mariant, avoit eu la survivance de sa charge de premier gentilhomme de la chambre pour son gendre. Mme de La Trémoille avoit pensé épouser le duc d’York, depuis roi d’Angleterre, Jacques II, lorsqu’il s’étoit retiré en France après la catastrophe du roi son père. Ce grand mariage manqué, le duc et le maréchal de Créqui avoient fort envie de marier leurs enfants ensemble pour conserver ces grands biens dans leur maison, et les âges étoient faits exprès pour cela ; mais les frères ne furent pas les maîtres. Quoique ce fût la fortune du marquis de Créqui que nous avons vu tué au combat de Luzzara, et que la faveur de son oncle eût pu lui faire tout espérer dit côté du roi, jamais la maréchale de Créqui n’y voulut entendre. C’étoit une créature altière, méchante, qui menoit son mari, tout fier et tout fâcheux qu’il étoit, et qui n’osoit la contredire.