Page:Sand - Correspondance 1812-1876, 1.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
59
CORRESPONDANCE DE GEORGE SAND

dirai cela moi-même dans quelques jours. Je verrai demain toutes vos amoureuses et m’acquitterai de vos commissions.

Bonsoir, mon vieux ; portez-vous bien, dormez quinze heures sur seize, et aimez toujours votre fille

AURORE.

Casimir vous embrasse, et Maurice embrasse Pauline. À propos, j’ai un ménage entier de porcelaine de Verneuil[1] pour elle ; mais comment le lui envoyer ? le port coûtera plus que la chose ne vaut ; fixez-moi là-dessus.


LA SOIRÉE ADMINISTRATIVE
ou
LE SOUS-PRÉFET PHILOSOPHE
Air : Tous les bourgeois de Chartres.


1


                        Habitants de la Châtre
                        Nobles, bourgeois, vilains,
                        D’un petit gentillâtre
                        Apprenez les dédains.
            Ce jeune homme, égaré par la philosophie[2],
                        Oubliant, dans sa déraison,
                        Les usages et le bon ton,
                        Vexe la bourgeoisie.

  1. Village de potiers près de Nohant.
  2. Périgny.