Page:Sand - Le compagnon du tour de France, tome 2.djvu/253

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
246
PROCOPE LE GRAND.

mauvaise ; et bien que l’histoire soit pleine de pareilles leçons, les hommes sans croyance et sans enthousiasme s’en étonneront toujours. Mais la vie de l’Humanité est semée de miracles : malheur aux puissants qui ne les comprennent pas !

De son côté l’archiduc Albert profitait de cette diversion pour réduire son duché de Moravie et pour en extirper l’hérésie[1]. Il y prit plusieurs villes qu’il livra au pillage de ses soldats, et y brûla cinq cents villages. Mais il ne les convertit pas, et fut forcé de fuir devant Procope le Petit et ses Orphelins, qui, ayant ravagé le territoire catholique, allèrent brûler les faubourgs d’Olmutz et dévaster l’Autriche jusqu’aux rives du Danube.

Procope le Grand fit une nouvelle course en Silésie ; puis, s’étant réuni à Procope le Petit, il pénétra au cœur de le Hongrie. Mais certaines dissensions, qu’on ne nous explique pas, ayant forcé les Orphelins et les Taborites de se séparer, Procope le Rasé entra en Moravie ; et Procope le Petit, bien qu’il se défendit comme un lion, tomba dans une embuscade, et y éprouva de grandes pertes. Les Orphelins avaient hérité de l’intrépidité de Ziska, mais non de sa ruse et de sa prudence. Ils furent mis en déroute par les montagnards valaques, au milieu des glaces de l’hiver, et rentrèrent en Bohême, horriblement maltraités.

  1. Outre les progrès du Hussitisme, une nouvelle secte venait de paraître en Moravie sous le nom de médiocres. « Ils soutenaient qu’il ne fallait donner aux seigneurs que le revenu de leurs terres, que les sujets ne devaient point porter d’autres charges, et qu’on n’avait aucun droit de les y contraindre. Ils s’étaient réunis jusqu’à quatre mille, renforcés pas les paysans, qui se plaignaient des charges, des corvées et des contributions que leurs maîtres exigeaient d’eux. » Ils commencèrent une Jacquerie sur les terres des gentilshommes. L’archiduc les dispersa, et en extermina plusieurs. « Les autres se retirèrent dans les bois ou dans certaines villes qui leur étaient favorables. »