Page:Sand - Rose et Blanche ou la comédienne et la religieuse, Tome I, 1831.djvu/171

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


rir, changer de place, rire des passans, voler des fruits autour des buissons, faire galoper nos chevaux ? et quand la recette va mal, est-ce que je ne suis pas la plus indifférente, est-ce que je ne fais pas tout mon possible pour te distraire et te consoler ?

« — C’est vrai, mon enfant, tu es bien aimable quand tu veux : embrasse-moi, ma petite… »

Rose jeta vivement ses bras au cou de sa mère.

« Mais dis-moi, ma fille, reprit la Primerose, toi qui es si bonne, si gentille, pourquoi t’obstines-tu à