Page:Sand - Rose et Blanche ou la comédienne et la religieuse, Tome III, 1831.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Rose avait été comédienne en Italie seulement, ou à Bruxelles, on pourrait bien l’ignorer long-temps au pied des Pyrénées. Alors ce serait comme n’étant pas. Mais quand on saura que mademoiselle de Beaumont était Rose Primerose, à quarante lieues d’ici, on dira que le malheureux Lespinasse a été pris pour dupe, que tu lui as fait épouser ta maîtresse ; que sais-je ? On dira que la congrégation s’en est mêlée, comme cela arrive souvent ; qu’il a consenti à couvrir une faute de la demoiselle avec son nom, et l’honneur d’un prélat avec le sien ; qu’il ne doit qu’à cette bassesse le grade de capitaine