Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1872, tome 8.djvu/409

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

comique. L’œuvre du maître, restituée enfin à la scène dans sa pureté première, est aujourd’hui la plus populaire peut-être de toutes les comédies de Shakespeare.

(14) Le nom de Shylock est dérivé, prétend-on, du nom asiatique Scialac que portait un maronite du mont Liban, contemporain de Shakespeare. Une hypothèse différente en fait une contraction du mot italien Scialacquo (prodigue). Il est certain en tous cas que ce nom n’était pas nouveau parmi les membres de la tribu, ainsi que le prouve un almanach contenant les prophéties du juif Caleb Shilock pour l’an de grâce 1607 : « Qu’il soit connu de toutes gens que, dans l’an 1607, le monde sera en grand danger, car un savant juif, nommé Caleb Shilock, écrit que, dans ladite année, le soleil sera couvert par le dragon dans la matinée, de cinq heures à neuf heures, et apparaîtra comme du feu, etc. » Cet almanach, daté de 1607, était la réimpression d’une première édition, parue bien avant la fin du seizième siècle, et par conséquent antérieur au Marchand de Venise.

(15) Au lieu de : Le lord Écossais, l’édition de 1623 dit : l’autre seigneur. Le sarcasme contre la politique de l’Écosse, alliée à la France contre l’Angleterre, a été retranché du texte original, évidemment après l’accession de Jacques Ier et par déférence pour le fils de Marie Stuart.

(16) Au lieu de : je prie Dieu, le texte de 1623 dit : je souhaite. Altération exigée par le statut de Jacques Ier qui prohibait sur la scène l’invocation à Dieu. On voit, par ces minutieuses variations du texte, que la censure des Stuarts était plus tyrannique même que la censure des Tudors.

(17) Au lieu de : entre Lancelot Gobbo, l’édition primitive dit : entre le Clown seul. Lancelot est désigné par le nom de Clown à toutes ses entrées et sorties.

(18) La chiromancie, dont Lancelot paraît être un adepte fervent, place la ligne de vie au bas du pouce entre le mont de Vénus et la ligne naturelle moyenne.

(19) Le chroniqueur Stowe indique ainsi l’origine de cette singulière appellation. Lundi noir : « Le quatrième jour d’avril 1360, au len-