Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1872, tome 8.djvu/491

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

s’arrêtait étonné devant ce spectacle, il fut pris d’un brusque saignement de nez, ce qui lui fit conjecturer qu’il y avait là quelqu’un de ses amis ; s’étant approché, il reconnut son frère Saladin, et, tout perplexe à la vue d’un événement si inattendu, il se mit à réfléchir en lui-même : « Tu vois Saladin, se dit-il, ton ennemi, l’ouvrier de tes infortunes et l’auteur de ton exil, tu le vois, Rosader, livré à la merci d’un lion impitoyable par les dieux mêmes qui ont voulu manifester leur justice, en châtiant ses rigueurs et en vengeant tes injures. Désormais tu peux retourner à Bordeaux, rentrer dans ton patrimoine et prendre possession de son héritage : tu peux triompher dans tes amours et décorer de guirlandes l’autel de ton bonheur. Ce lion, en terminant la vie de ce misérable, va t’élever de la détresse à la félicité suprême. » Sur ce, rejetant son épieu sur ses épaules, il se remit en marche. Mais à peine avait-il fait deux ou trois pas qu’un nouveau sentiment le frappa au cœur : « Ah ! Rosader, vas-tu déshonorer ton sang, en mentant à la nature d’un gentilhomme ? Qu’importe que Saladin t’ait molesté et t’ait fait vivre, exilé, dans une forêt ? Ta nature sera-t-elle assez cruelle, ton éducation assez perverse, ta pensée assez sauvage, pour permettre une si épouvantable vengeance ? Non, Rosader, ne ruine pas une existence, pour gagner un monde de trésors. En le sauvant tu sauves un frère ; en risquant ta vie pour lui, tu gagnes un ami, et tu te réconcilies un ennemi. »

Tout à coup, Saladin fit un mouvement et le lion se dressa. Aussitôt Rosader chargea l’animal avec son épieu et le blessa grièvement du premier coup. Le lion, se sentant mortellement blessé, bondit sur Rosader et, avec sa griffe, lui étreignit la poitrine si violemment, qu’il faillit s’évanouir ; mais comme c’était un homme très-énergique, il se remit bien vite et tua le lion après un