Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


avec le Turc, que s’il trouvait une occasion favorable de fuir avant son retour en Italie, Safie serait mise dans un couvent à Leghorn. Ce projet arrêté, il quitta l’aimable Arabe, partit pour Paris, et se livra à la vengeance des lois, dans l’espoir que cette démarche rendrait la liberté à M. de Lacey et à Agathe.

» Vain espoir ! Ses parens et lui gémirent pendant cinq mois en prison, dans l’attente d’un jugement, qui prononça la confiscation de leurs biens, et les condamna à un exil perpétuel.

» Ils trouvèrent en Allemagne un misérable asile dans la chaumière où je les découvris. Félix ne tarda pas à connaître la perfidie du