Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Victor, dit-il, que je ne souffre pas comme vous ? Il est impossible d’aimer plus un enfant que je n’aimais votre frère (des larmes vinrent mouiller ses yeux) ; mais n’est-t-il pas du devoir de ceux qui survivent, de chercher à ne pas augmenter leur malheur, en laissant paraître l’excès du chagrin ? C’est aussi un devoir pour vous-même ; car la douleur excessive éteint toutes les facultés, ou rend même incapable de remplir les devoirs journaliers, sans lesquels l’homme n’est pas propre à la société ».

Cet avis était bon ; mais il n’était nullement applicable à ma position. J’aurais été le premier