Page:Siefert - Rayons perdus.djvu/173

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Elle porte, malgré le cercle
Rouge dont son bras est meurtri,
Un très-grand panier à couvercle
Qu’à l’envi, le cœur attendri,
Ils vident, elle & son mari,

Quand près des grabats misérables,
Son œil, sur le sien arrêté,
Peut lire en traits inaltérables :
« — Pour toi l’amour, ô ma beauté !
« Pour les autres la charité. »