Page:Société agricole et scientifique de la Haute-Loire - Mémoires et procès-verbaux, 1879-1880, Tome 2.djvu/82

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
79
documents et notes sur le velay

gier, Jean Cardinal, Guillaume Godefroi de Saint-Bonnet, Bertrand Mir et Guillaume Radulphe. Ces chanoines jurèrent sur les saints Évangiles de maintenir le contrat auquel ils donnaient leur approbation formelle.

Austorge de Montaigu, abbé de Séguret[1], Falcon d’Espaly et Jourdain de Ceyssac, chanoines, firent le même serment. Ces derniers chanoines semblent être intervenus comme parties jointes au procès.

Au nombre des témoins figurent le doyen Atger et Falcon d’Espaly, susnommés ; Armand de Fay, chanoine de Saint-Agrève ; les clercs ou choriers de l’église du Puy : Hugues du Chier, Bertrand de Solignac, Jean d’Aiguilhe, Hugues de Madriac, Laurent Dantu, Bernard de La Tour, Thomas de Rosières, Pierre de Saint-Flour, Thomas de Baschos, Philippe de Borne, Pierre Chatoyl, Martin de Rochefort, Jacques Peytou ; les chevaliers : Villate de Pradelles, Pierre Falcon, Guillaume Arnaud et Guillaume de Saint-Just ; et les personnages suivants non qualifiés, à l’exception de deux : Pierre de Mercoyres, Jean de Saint-Marcel, Armand de Rochebaron, Pierre de Lastic, de l’ordre des Frères-Mineurs, Pierre de Saint-Germain, Durand d’Anezac, chapelain de Loudes, Aymeric Aspais, etc. Le grand nombre de témoins et l’abondance des solennités qu’on remarque dans l’instrument dressé par Raymond Avril, notaire royal, attestent combien ce grand litige entre l’église du Puy et la succession de Pons de Chapteuil avait provoqué de graves débats et remué l’opinion publique dans le diocèse.

Les auteurs du Gallia christiana ont connu cette transaction, car ils la relatent en ces termes dans les Instrumenta de l’Eccl. Aniciensis, t. II, col. 237 et 238 : Fredolus fecit concordiam cum Poncio de Godeto, milite, II calend. Januarii die lunæ ante Purificationem B. M. m. cclxxxviii præsentibus Raymundo Atgerii, decano, Guillelmo de Monte-Revello præposito, Armando

  1. Austorge de Montaigu, abbé de Séguret dès 1253, vivait encore en 1298 (Gall. Christiana, Eccl. Anciensis, t. II, col. 757, et Tablettes, III, 304).