Page:Spyri - Encore Heidi, 1882.pdf/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 26 —

s’écria toute joyeuse en s’avançant au-devant du grand-père :

— Elles ne sont pas encore là, mais ce ne sera pas long jusqu’à ce qu’elles viennent !

Le docteur n’était point un étranger pour le grand-père ; l’enfant avait si souvent parlé de lui ! Le Vieux de l’alpe tendit la main à son hôte et lui souhaita la bienvenue avec beaucoup de cordialité. Puis les deux hommes s’assirent sur le banc contre le chalet en faisant aussi une petite place pour Heidi à laquelle le docteur fit signe de venir s’asseoir à côté de lui. Il raconta comment Mr Sesemann l’avait encouragé à faire le voyage et comment lui-même avait trouvé que cela pourrait lui faire du bien, car depuis quelque temps, il ne s’était plus senti aussi frais et aussi dispos. Puis, se tournant vers Heidi, il lui dit à l’oreille qu’elle verrait bientôt arriver en haut de la montagne quelque chose qui était venu avec lui de Francfort et qui lui ferait certainement bien plus plaisir que le vieux docteur. Heidi fut très-intriguée et aurait bien voulu savoir tout de suite ce que c’était. Le grand-père engagea beaucoup le docteur à passer à l’alpe ces belles journées