Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/124

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
118
A TRAVERS LES GROUINS

— Merci bien, dit Jésus en l’écartant, mais ils sont par trop rares. Je n’aime point l’humidité, craignant les rhumes de cerveau. Et, d’un geste amical, il offrit ses orteils divins à la séduisante Capharnaüm qui les torcha, non sans élégance, dans le dernier numéro de la Libre Parole.