Page:Taine - Les Origines de la France contemporaine, t. 5, 1904.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
79
LES JACOBINS


chie ou république, le gendarme, chaque après-midi, fait sa tournée pour arrêter les gens contre lesquels il a des mandats. Pourvu que l’injonction arrive d’en haut et par voie hiérarchique, elle s’exécute, et, d’un bout à l’autre du territoire, la machine aux cent mille rouages fonctionne efficacement sous la main qui a saisi la poignée du centre. Il n’y a qu’à tourner cette poignée avec résolution, force et rudesse, et ce n’est ni la rudesse, ni la résolution, ni la force, qui manqueront au Jacobin.

D’abord il a la foi, et en tout temps la foi « transporte des montagnes ». Considérer, l’une des recrues ordinaires du parti, un procureur, un avocat de second ordre, un boutiquier, un artisan, et calculez, si vous pouvez, l’effet extraordinaire de la doctrine sur un cerveau si peu préparé, si borné, si disproportionné à la gigantesque idée qui s’empare de lui. Il était fait pour la routine et les courtes vues de son état, et, tout d’un coup, le voilà envahi par une philosophie complète, théorie de la nature et de l’homme, théorie de la société et de la religion, théorie de l’histoire universelle[1], con-

    riez lui disait : F…, père général, obtenez un décret de la Convention pour marcher sur Paris, et vous verrez comme nous nettoierons ces b… de l’Assemblée en capilotades. »

  1. Buchez et Roux, XXVIII, 55. Lettre de Brun-Lafond, grenadier de la garde nationale, 14 juillet 1793, à un ami de province pour justifier le 31 mai. Toute cette lettre est à lire. On y verra les idées d’un Jacobin ordinaire en fait d’histoire : « Peut-on ignorer que c’est toujours le peuple de Paris qui, par ses murmures et ses justes insurrections contre le système oppressif de plusieurs de nos rois, les a forcés à des sentiments plus doux pour le soula-