Page:Tassé - Le Nord-Ouest, 1880.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
16
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

fraîche, et a, pour moyenne, cinquante-cinq degrés au nord et soixante-onze degrés au sud. Cette délimitation exclut toute la région qui se trouve au sud de la latitude de cinquante degrés, excepté l’ouest de la Virginie, et au nord de cette latitude, il faut exclure les districts du sud des États de Pennsylvanie, Ohio, Indiana, Illinois et Iowa, et y comprendre les parties nord de ces mêmes États, le Canada et les États de New-York, Virginie ouest, Michigan, Wisconsin, Minnesota et les vallées des rivières Rouge et Saskatchewan. En termes généraux, on peut dire que la zone où la production du blé atteint son maximum se trouve immédiatement au nord des districts où celle du blé d’Inde est aussi à son maximum. »

« Le commissaire Wheelock résume très exactement comme suit les arguments en faveur de l’Amérique Britannique du Nord-Ouest :

« 1° Des causes physiques et économiques limitent la culture du blé aux régions où sa production atteint son maximum, c’est-à-dire à moins d’un tiers des États de l’Union, en dedans d’une zone dont la superficie est évaluée, en chiffres ronds, à 250,000 milles carrés, où il faut aller chercher les neuf-dixièmes du blé qui fournit le pain à l’Amérique et une exportation toujours croissante de céréales à l’étranger.

« 2° Dans les limites de cette zone, les mêmes causes climatériques et d’autres tendent à concentrer la culture du blé dans la bande supérieure des États du Nord-Ouest, préférant toujours les districts les plus fertiles.

« 3° Le Minnesota et la région au nord-ouest de cet État offrent les meilleurs districts pour la culture du blé ; la moyenne du rendement y est la plus élevée, les récoltes plus certaines et les produits les meilleurs.

« On ne doit pas oublier que la mission des commissaires Read et Pell, sur ce continent, était de constater les probabilités et incidents de la production des denrées alimentaires, surtout les céréales, pour répondre à la demande en Angleterre. Partant de ce point, le Free Press, de Winnipeg, donne une définition négative de la zone propre à la culture du blé et propose d’exclure les États et provinces dont le produit est moindre que la demande de la population locale. Cette délimitation exclurait les États de la Nouvelle-Angleterre et ceux du sud, New-York, New-Jersey, la Pennsylvanie, peut-être le Michigan ; reléguerait l’Ohio, l’Indiana, l’Illinois, l’Iowa et le Nébraska dans la région qui produit le blé-d’Inde, et ne laisserait que le Wisconsin, le Minnesota et le Dakota (certainement au nord du 44ème parallèle) pour la région des États-Unis, à l’est des Montagnes Rocheuses, où il y a toujours un surplus, en dehors de la consommation locale. Naturellement, il faut inclure les districts considérables de la Californie et de l’Orégon ; mais il est douteux que leurs exportations puissent excéder celles de la province d’Ontario.