Page:Théâtre de Plaute, Panckoucke, tome 2.djvu/291

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



NICOBULE.

Et qui est-ce donc, je te prie ?

CHRYSALE.

Devine. Je ne te le dirai pas.

Acte IV, Scène VIII

CLÉOMAQUE, NICOBULE, CHRYSALE.

CLÉOMAQUE, sans voir les autres personnages.

Mnésiloque, fils de Nicobule, retenir de force la femme qui m’appartient ! Qu’est-ce que ces façons d’agir ?

NICOBULE, bas à Chrysale.

Quel est cet homme ?

CHRYSALE, à part.

Le militaire vient à propos.

CLÉOMAQUE.

II me prend donc, non pas pour un guerrier, mais pour une femme, incapable de défendre et soi-même et les siens ? Je veux que Bellone et Mars n’aient plus jamais foi à ma parole, si, dès que je le rencontrerai, je n’en fais un corps sans âme et ne le déshérite de la vie.

NICOBULE, bas à Chrysale.

Chrysale, qui est cet homme qui menace mon fils ?

CHRYSALE.

C’est le mari de celle qui est couchée à côté de lui.

NICOBULE.

Son mari ?