Page:Thomas - Gustave ou Un héros Canadien, 1901.djvu/223

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
223
gustave

« Si vous nie voyez lever ma carabine, arrêtez les wagons ; si M. Dumont revient sur ses pas, formez tout de suite le camp réglé en cas d’attaque, et obéissez aux ordres qu’il vous donnera, et surtout ne vous éloignez pas de vos voitures.

« En suivant bien ces avis, nous n’avons rien à craindre, et, étant nombreux, nous pourrons défier les attaques de ces enfants du désert.

« Prenons maintenant un sujet plus consolant. Le reste de la route d’ici à la ville sainte est très pittoresque ; des curiosités sans nombre se présenteront à vos regards et exciteront votre admiration, le « Chimney Rock » (la Cheminée), la « Devil’s-Gate » (la Barrière du diable), le « Hell’s Cove » (la Caverne de l’enfer), le « Saleratus Lake » (le Lac au Soda), les « Sulphur Springs » (Sources de soufre), les montagnes Rocheuses, etc.

« Les précipices que nous allons longer et dans lesquels il nous faudra descendre ; les ravins profonds qu’il faudra traverser, les hautes montagnes à gravir, nous causeront bien des émotions et nous intéresseront au plus haut degré.

« Un cantique maintenant, pour chanter les louanges du Seigneur. Nous le remercierons ensuite de nous avoir délivrés des dangers que nous venons d’écarter, grâce à sa protection. »

Le cantique choisi pour la circonstance était très beau, et fut chanté avec entrain par au delà de quatre cents voix ; un concert des plus harmonieux s’éleva dans les airs, et l’écho alla frapper ces mêmes rochers, témoins des périls courus par ceux qui, en ce moment, chantaient les louanges de celui qui les en avait délivrés.

Une fervente prière, pleine d’émotion et de reconnaissance, suivit ce beau concert, et fut terminée par un « Amen » qui dut résonner à plusieurs milles dedistance.

— Avant de nous séparer, dit l’apôtre, je voudrais voir Gustave.