Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol11.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


C’est pourquoi, espérant s’arranger de façon à partir avant cet événement et emmener Pétia avec elle en qualité de défenseur et de protecteur, elle ne lui fit aucune observation, mais, après le diner, elle appela le comte et, les larmes aux yeux, le supplia de l’emmener au plus vite, la nuit même si possible. Avec la ruse involontaire de l’amour, propre aux femmes, elle, qui jusqu’ici avait montré un grand courage, jurait qu’elle mourrait si l’on ne partait pas cette nuit même. Et, très sincèrement, maintenant, elle avait peur de tout.