Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol13.djvu/425

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


longue histoire. À notre école, le meilleur moyen pour que les élèves se rappellent bien, c’est de leur faire écrire de mémoire les récits, en leur corrigeant seulement les fautes d’orthographe.

Extrait du cahier de l’élève M… (dix ans).

« Dieu ordonna à Abraham de sacrifier son fils Isaac. Abraham prit avec lui deux domestiques. Isaac portait le bois et le feu et Abraham le couteau. Quand ils furent près de la montagne Hor, Abraham laissa en bas ses serviteurs et lui-même gravit la montagne avec Isaac. Isaac dit : « Père, nous avons tout, mais où est la victime ? » Abraham dit : « C’est toi que Dieu m’a ordonné de sacrifier. » Alors Abraham alluma le bûcher et y plaça son fils, Isaac dit : « Père, attache-moi, autrement je bondirai et te tuerai. » Abraham le prit et l’attacha. Il venait de soulever le couteau quand un ange descendit du ciel, arrêta son bras et dit : « Abraham, ne tue pas ton fils, Dieu voit ta foi. » Ensuite l’ange lui dit : « Va dans le buisson, tu y trouveras un bélier, sacrifie-le à la place de ton fils. » Et Abraham apporta à Dieu la victime. Ensuite le temps vint pour Abraham de marier son fils. Il avait un serviteur, Eliézer. Abraham appela le serviteur et lui dit : « Jure que tu ne prendras pas la fiancée dans notre ville mais que tu iras où je t’enverrai ? » Abraham l’envoya en Mésopotamie chez Nachor. Eliézer prit des chameaux et s’en alla. Quand il arriva près du puits, il dit : « Seigneur