Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/111

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XIV

En approchant de Pétersbourg, Alexis Alexandrovitch avait définitivement arrêté sa décision ; en outre, il avait mentalement composé la lettre qu’il écrirait à sa femme. Dans le vestibule, il jeta un coup d’œil sur les lettres et les papiers arrivés du ministère et donna l’ordre de porter le tout dans son cabinet de travail.

— Qu’on dételle et qu’on ne reçoive personne, répondit-il à une question du portier, en appuyant particulièrement sur les derniers mots qu’il prononça avec un certain plaisir, indice d’une meilleure humeur.

Alexis Alexandrovitch arpenta deux fois la longueur de son cabinet et s’arrêta en faisant craquer ses doigts devant son grand bureau, où le valet de chambre venait d’allumer six bougies. Il s’assit, prit dans ses mains quelques papiers qu’il replaça