Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/134

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XVII

La société conviée pour la partie de croquet à laquelle la princesse Tverskaïa avait invité Anna, devait se composer de deux dames et de leurs admirateurs. Ces deux dames étaient les personnalités les plus en vue d’un nouveau cercle pétersbourgeois surnommé, pour une raison quelconque, « les sept merveilles du monde. » Ces dames appartenaient au plus grand monde, mais à un monde hostile à celui que fréquentait Anna. En outre, le sieur Strémov, un des hommes les plus influents de Pétersbourg, l’admirateur de Lise Merkalova, était, dans le service, l’ennemi d’Alexis Alexandrovitch. Pour toutes ces raisons Anna n’avait pas voulu accepter l’invitation, et c’était à ce refus que faisait allusion le billet de la princesse Tverskaïa. Mais maintenant, dans l’espoir de rencontrer Vronskï, Anna avait décidé d’y aller. Elle arriva la pre-