Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/214

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


irréfutable, mais il savait aussi que, lié par sa fonction, son ami devait se borner à écouter les propos comiques du propriétaire, ce qui n’était d’ailleurs pas sans lui causer quelque joie.

L’homme aux moustaches grises devait être une sorte de négrier très convaincu ; c’était à coup sûr un campagnard endurci et un propriétaire rural passionné.

Il suffisait à Lévine de jeter un coup d’œil sur son costume à l’ancienne mode et déjà usé, de mise peu commune parmi les propriétaires, il lui suffisait de voir ses yeux intelligents et plissés, d’écouter son langage dont le ton impérieux semblait le résultat d’une longue habitude, il lui suffisait enfin de remarquer les mouvements brusques de ses longues et belles mains, brunies par le soleil, et qu’ornait seul le vieil anneau de mariage à l’annulaire, pour se convaincre de la véracité de ses suppositions.