Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/418

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XX

Alexis Alexandrovitch prit congé de Betsy dans le salon, et retourna près de sa femme. Celle-ci était allongée, mais, au bruit de ses pas, elle reprit hâtivement la position qu’elle avait, et le regarda avec effroi. Il vit qu’elle avait pleuré.

— Je te remercie beaucoup de la confiance que tu m’as témoignée, dit-il tout doucement, répétant en russe la phrase qu’il avait dite en français devant Betsy, et il s’assit près d’elle.

Ce tutoiement en langue russe agaçait particulièrement Anna.

— Et je te remercie beaucoup de ta décision, poursuivit-il, je suis également d’avis que puisque le comte Vronskï part, il n’y a aucune nécessité de le recevoir ici. D’ailleurs…

— Mais je l’ai déjà dit, à quoi bon répéter…