Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



X

— Kitty m’écrit qu’elle n’aspire qu’à la solitude et au repos, dit Dolly après un court silence.

— Et sa santé, est-elle meilleure ? demanda Lévine avec émotion.

— Grâce à Dieu elle s’est complètement rétablie. Au reste, je n’ai jamais cru à une maladie de poitrine.

— J’en suis bien heureux ! dit Lévine, et Dolly pendant qu’il prononçait ces mots crut voir sur son visage une expression de touchant attendrissement ; il se tut et la regarda.

— Voyons, Constantin Dmitritch, dit Daria Alexandrovna avec son bon sourire un peu moqueur, pourquoi en voulez-vous tant à Kitty ?

— Moi, mais je ne lui en veux nullement.

— Si, vous êtes certainement fâché. Pourquoi sans cela ne seriez-vous venu ni chez nous ni chez