Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/137

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cher avec des épingles. — Non, continua-t-elle, elle ne sait pas… J’ai appris heureusement bien des choses à Soden.

— Y avait-il donc des malades comme lui là-bas ?

— De pires.

— C’est terrible pour moi de ne plus le voir tel qu’il était dans sa jeunesse. Tu ne peux t’imaginer quel charmant jeune homme c’était ! Mais alors je ne le comprenais pas.

— Je te crois, je te crois. Je sens que nous aurions été amis, dit-elle ; et, effrayée de ce qu’elle avait dit, elle regarda son mari, et des larmes parurent dans ses yeux.

— Vous l’auriez été, répondit-il tristement. C’est précisément un de ces hommes dont on peut dire avec raison qu’ils n’étaient pas de ce monde.

— Mais n’oublions pas que nous avons encore bien des journées devant nous, il faut nous coucher, dit Kitty après avoir consulté sa montre.