Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/223

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Tu as très bien fait, répondit-il avec un sourire tranquille, laissant voir ses belles dents, et il lui baisa la main.

— Alexis, tu n’as pas changé pour moi ? demanda-t-elle en lui serrant la main entre les siennes. Alexis, je souffre ici. Quand partons-nous ?

— Bientôt, bientôt. Tu n’imagines pas combien à moi aussi cette vie est pénible, et il retira sa main.

— Eh bien ! va, va ! dit-elle d’un ton blessé et elle s’éloigna rapidement.