Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/282

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VII

Lévine rentra lorsqu’on le fit avertir que le souper était servi. Sur l’escalier il trouva Kitty et Agafia Mikhaïlovna qui se concertaient sur le vin à servir.

— Mais pourquoi tout ce fuss ? Il faut servir ce qu’on donne d’ordinaire.

— Non. Stiva n’en boit pas… Attends, Kostia. Qu’as-tu ? demanda Kitty cherchant à le retenir ; mais lui, sans pitié, s’éloigna à grands pas du côté du salon et aussitôt prit part à la conversation animée que soutenaient là Vassenka Veslovski et Stépan Arkadiévitch.

— Eh bien ! allons-nous demain à la chasse ? demanda Stépan Arkadiévitch.

— Allons-y, je vous en prie, dit Veslovski penché sur sa chaise et assis sur l’une de ses grosses jambes.