Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/332

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ou celle des noisettes de la jeune paysanne, et de ce paysan qui lui avait demandé s’il était marié et sur sa réponse négative, lui avait dit : « Ne regarde donc pas les femmes des autres, et tâche de t’en trouver une. » Ces paroles amusaient particulièrement Veslovski.

— En général je suis ravi de ce voyage. Et vous, Lévine ?

— Moi aussi, répondit sincèrement Lévine, particulièrement heureux de ne plus éprouver cette hostilité envers Veslovski qu’il avait ressentie chez lui, et de se trouver au contraire très bien disposé à son égard.