Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/348

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XVI

Daria Alexandrovna tenait à réaliser son intention d’aller chez Anna. Elle craignait bien d’être désagréable à sa sœur et à Lévine, dont elle comprenait les raisons de ne pas désirer un rapprochement avec Vronskï, mais d’autre part elle regardait comme un devoir d’aller chez Anna et de lui montrer par là que ses sentiments pour elle, malgré sa nouvelle situation, étaient demeurés les mêmes.

Afin de ne pas déranger les Lévine pour ce voyage, elle envoya louer des chevaux au bourg. Dès que Lévine en fut averti, il vint lui adresser des reproches.

— Pourquoi t’imagines-tu que ton voyage puisse m’être désagréable ? Et si même cela était, tu m’affligerais encore davantage en ne prenant pas mes chevaux. Tu ne m’as pas dit une seule fois d’une façon définitive que tu partais ; et si tu loues des