Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/374

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mais affreusement bête… Nous voulions la renvoyer, mais la petite était si habituée à elle qu’il nous a fallu la garder.

— Et comment vous êtes-vous arrangés ?… commença Dolly voulant demander quel nom portait la fillette ; elle s’arrêta voyant le visage d’Anna s’assombrir, et tourna la question. Comment vous êtes-vous arrangés ? Vous l’avez déjà sevrée ?

Mais Anna avait compris.

— Ce n’est pas ce que tu voulais dire. Tu voulais demander son nom ? Oui… cela fait souffrir Alexis. Elle n’a pas de nom. C’est-à-dire qu’elle est Karénine ; et elle ferma les yeux à demi si bien que ses cils se rejoignaient. Mais de tout cela nous parlerons plus tard. Viens, je te la montrerai. Elle est très gentille ; elle se traîne déjà.

Dans la chambre d’enfant Daria Alexandrovna fut encore plus frappée du luxe qui régnait dans toute la maison. Il y avait là une petite voiture anglaise et des appareils pour apprendre à l’enfant à marcher, une sorte de grand plateau pour qu’elle se traîne, des balançoires, des baignoires ; tout cela particulier, nouveau, venant d’Angleterre, était solide, de bonne fabrication et, évidemment, coûtait fort cher.

Quand elles entrèrent, l’enfant, en chemise, était assise sur une chaise haute devant la table et mangeait une soupe dont elle avait mouillé toute sa poitrine.