Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/102

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Σύ οὖν ἐὰν προσϰυνήσῃς ἐνώπιον μου, ἔσται σου πάντα.

Καὶ ἀποϰριθείς αὐτῷ εἶπεν ὁ Ἰησοῦς. Ὑπαγε ὀπίσω μου, Σατανᾶ· γεγραπται γάρ· Προσϰυνήσεις Κύριον τὸν θεὸν σου, ϰαὶ αὐτῷ μόνῳ λατρεύσεις.


Luc, iv, 7. (Matthieu, iv, 9.) Si donc tu te prosternes devant moi, toutes ces choses seront à toi. Si tu me vénères, tout sera à toi.
8. (Matthieu, iv, 10). Mais Jésus lui répondit : Retire-toi de moi, Satan, car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Deut., vi, 13.) Mais Jésus lui répondit : Retire-toi, mon ennemi 1). Il est écrit : Respecte ton Seigneur Dieu et travaille 2) pour lui seul.

Remarques.

1) Le mot Satan n’a pas de sens défini ; en hébreu il signifie ennemi. Je traduis ainsi.

2) Λατρεύω, signifie : je travaille pour un salaire. Ce mot qu’on emploie très rarement, et qui, dans ce sens, n’est employé qu’une seule fois, est très important. Il ne signifie pas servir, ni même travailler dans le sens de faire une œuvre. Il signifie travailler en vue d’une récompense, c’est-à-dire travailler sans bonne volonté, avec répugnance, non pour le travail lui-même, mais pour un autre but.


Καὶ συντελέσας πάντα πειρασμόν ὁ διάβολος, ἀπέστη ἀπ' αὐτοῦ ἄρχι χαιροῦ.

Καὶ ἰδού, ἄγγελοι προσῆλθον, ϰαὶ διηϰόνουν αὐτῷ.