Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/172

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


temple est aussi supérieur à la loi, concentrée sur le temple et dans le temple ; supérieur aux lois du sabbat, maître du sabbat même. Lui qui peut supprimer le sabbat peut aussi ordonner à ses disciples de renoncer désormais à la doctrine ancienne [1].

Il résulte de ce qui précède que cette formule importante : le fils de l’humanité est le maître du sabbat, que le sabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat, comme il est dit chez Marc, est complètement supprimée, et que le sabbat est abrogé non par l’homme mais par Dieu.


Ἦν δὲ διδάσϰων ἐν μιᾷ τῶν συναγωγῶν ἐν τοῖς σάββασι.

Καὶ ἰδοὺ, γυνὴ ἦν πνεῦμα ἔχουσα ἀσθενείας ἕτη δέϰα ϰαὶ ὀϰτώ, ϰαὶ ἦν συγϰύπτουσα, ϰαὶ μὴ δοναμένη ἀναϰύψαι εἰς το παντελές.

Ἰδών δέ αὐτὴν ὁ Ἰησοῦς προσφώνησε, ϰαὶ εἶπεν αὐτῇ· Γύναι, ἀπολέλυσαι τῆς ἀσθενείας σου.

Καὶ ἐπέθηϰεν αὐτῇ τάς χεῖρας ; ϰαὶ παραχρῇμα ἀνορθώθη, ϰαὶ ἐδόξαζεν τὸν θεόν.

Ἀποϰριθεις δέ ὁ ἀρχισυνάγωγος, ἀγαναϰτῶν ὅτι τῷ σαββάτῷ ἐθεράπευσεν ὁ Ἰησοῦς, ἔλεγε τῷ ὅχλῳ· Ἔξ ἡμέραι ἐισιν ἐν αἶς δεῖ ἐργάζεσθαι· ἐν ταύταις οὖν ἐρχομενοι θεραπεύθε, ϰαὶ μὴ τῇ ἡμέρᾳ τοῦ σαββάτου·

Καὶ ἀποϰριθέις ὁ Ἰησοῦς εἰπε πρὸς τοὺς νομιϰούς ϰαὶ Φαφισαίους λέγων· Εἰ ἔξεστι τῷ σαββάτῳ θεραπεύειν ; οἱ δὲ ἡσύχασαν.

Ἀπερίθη οὖν αὐτῷ ὁ Κύριος, ϰαὶ εἶπεν· Ὑποϰριτὰ, ἔϰαστος ὑηῶν τῷ σαββάτῷ οὐ λύει τὸν βοὺν αὐτοῦ ἤ τὸν ὄνον ἀπὸ τῆς φατνης, ϰαὶ ἀπαγαγών ποτιζει ;

Ταύτην δὲ, θυγατέρα Ἀβραάμ, ἤν ἔδησεν ὁ Σατανᾶς ἰδού δέϰα ϰαὶ ὀϰτώ ἔτη, οὐϰ ἔδει λυθῇναι ἀπὸ τοῦ δεσμοῦ τούτου τῇ ἡμέρᾳ τοῦ σαββάτου ;


  1. Ibid., pp. 209, 210.