Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/203

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jean, iv, 12. Es-tu plus grand que Jacob, notre père, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, aussi bien que ses enfants et ses troupeaux ? Es-tu plus grand que Jacob, notre père ? C’est lui qui nous a donné ce puits, et lui-même en a bu ainsi que ses fils et ses troupeaux.
13. Jésus lui répondit : Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; Et Jésus lui objecta : celui qui boit de cette eau voudra boire encore.
14. Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif ; mais l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusqu’à la vie éternelle. Mais celui qui boira l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Et l’eau que je lui donnerai fera naître en lui une source d’eau qui coulera dans la vie éternelle, qui est en dehors du temps.

Les versets 15, 16, 17, 18, n’ont aucune importance. On y raconte que Christ devina que la femme avait eu cinq maris, et qu’elle vivait maintenant avec un homme qui n’était pas son mari. Ces détails inutiles et altérés, ne font que troubler le récit.


Λέγει αὐτῷ ἠ γυνή· Κύριε, θεωρῶ ὅτι προφήτης εἶ σὺ.

Οἱ πατέρες ἡμῶν ἐν τούτῳ τῷ ὄρει προσεϰύνήσαν· ϰαὶ ὑμεῖς λέγετε ὅτι ἐν Ἰεροσολύμοις ἐστὶν ὁ τόπος ὄπου δεῖ προσπυνεῖν. Λέγει αὐτῇ ὁ Ἰμσοῦς, Γύναι, πίστευσόν μοι, ὅτι ἔρχεται ὤρα, ὄτε οὐτε ἐν τῷ ὄρει τούτῳ οὔτε ἐν Ἰεροσολύμοις προσϰυνήσετε τῷ πατρὶ.

Ὑμεῖς προσϰυνεῖτε ὄ οὐϰ οἴδατε· ἡμεῖς προσϰυνοῦμεν ὄ οἴδαμεν· ὅτι ἡ σωτηριά ἐϰ τῶν Ἰουδαιων· ἐστιν.

Ἀλλὰ ἔρχεται ὤρα, ϰαὶ νῦν ἐστιν, ὄτε οἱ ἀλμθινοι προσϰυνηται προσϰυνήσουσι τῷ πατρί ἐν πνεύματι ϰαὶ ἀληθεία· ϰαὶ ἀληθεία· ϰαὶ γὰρ ὁ πατήρ τοιούτους ζυτεῖ τοῦς προσϰυνσῦντας αὐτόν.