Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/226

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vilénies. Ne faites pas de ma maison un repaire de brigands. »

Et les Juifs discutaient et disaient : « Si tu interdis notre prière et notre culte de Dieu, quelle autre prière nous donneras-tu ? » Et Jésus leur dit : « Abandonnez ce temple et en trois jours je vous donnerai un nouveau temple, un temple vivant, le temple de Dieu. »

Alors les Juifs lui dirent. « Comment pourras-tu faire si vite un nouveau temple, quand il a fallu quarante-six ans pour construire celui-ci ? » Jésus leur répondit : « Je vous parle de ce qui est plus important que le temple. Vous ne parleriez pas ainsi si vous compreniez ce que signifient les paroles du prophète : Je suis Dieu ; je ne me réjouis pas de vos sacrifices, mais je me réjouis de votre amour les uns pour les autres ? Le temple vivant c’est tout le monde des hommes de Dieu quand ils s’aiment les uns les autres. »

À Jérusalem plusieurs crurent en ses paroles. Et lui-même ne se fiait pas à rien d’extérieur parce qu’il connaissait tout ce qui est en l’homme. Il n’avait point besoin que quelqu’un le renseignât sur l’homme, parce qu’il savait qu’en l’homme est l’esprit de Dieu.

Et les légistes et les anciens écoutaient tout cela et cherchaient le moyen de le perdre. Mais ils le craignaient car tout le peuple admirait sa doctrine.

Jésus alla de nouveau en Judée et en Galilée. Il