Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/283

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


38. Le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les enfants du royaume ; l’ivraie, ce sont les enfants du malin ; Le champ, c’est le monde des hommes ; les bons grains sont les fils du royaume de Dieu ; l’ivraie ce sont les méchants.
39. L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; et les moissonneurs sont les anges. L’étranger, c’est la tentation ; la moisson c’est la fin de la vie terrestre ; les moissonneurs, c’est le pouvoir de Dieu.
40. Comme donc, on amasse l’ivraie, et qu’on la brûle dans le feu, il en sera de même à la fin du monde. De même qu’on ramasse l’ivraie et la brûle, de même ce sera à la fin de la vie terrestre.
41. Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui ôteront de son royaume tous les scandales et ceux qui font l’iniquité ; Le fils de l’homme enverra ses ouvriers, et l’on écartera, parmi les hommes de son royaume, toutes les tromperies et tous ceux qui font le mal.
42. et ils les jetteront dans la fournaise ardente ; c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. Et on les jettera dans la fournaise et alors 2), il y aura des gémissements et des grincements de dents.
43. Alors les justes luiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour ouïr, entende. Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a du bon sens comprendra.

Remarques.

1) Ici l’on doit employer le présent. Il n’est pas dit qu’on écartera tous ceux qui ont fait le mal, comme il le faudrait si l’on entendait par là le jugement dernier, comme l’interprète l’Église ; mais il est dit : Ceux qui font. C’est-à-dire que ceux qui font le mal s’excluent d’eux-mêmes, comme il est dit dans l’entretien de Nicodème.