Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/341

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Matthieu, v, 19. Celui donc qui aura violé l’un de ces plus petits commandements et qui aura ainsi enseigné les hommes, sera estimé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les aura observés et enseignés, celui-là sera estimé grand dans le royaume des cieux. De sorte que si quelqu’un considère comme inutile 1) une seule de ces 2) règles 3), même la plus petite, et enseigne ainsi les hommes, celui-là sera le plus petit dans le royaume de Dieu, et celui qui les observera et les enseignera, celui-ci sera le plus grand dans le royaume de Dieu.
20. Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. Je vous dis d’avance que si votre observance est pareille à celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume de Dieu 4).

Remarques.

1) λύειν, ne peut se traduire autrement que considère comme inutile.

Jean, v, 18. À cause de cela les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parcequ’il avait violé le sabbat, mais encore parcequ’il disait que Dieu était son propre père, se faisant égal à Dieu.

vii, 23. Si donc un homme reçoit la circoncision au jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous irritez-vous contre moi parceque j’ai guéri un homme dans tout son corps le jour du sabbat ?

3) ἐντολή, l’ordre, la règle. Je ne traduis pas par commandement, parceque nous sommes habitués d’entendre par ce mot le commandement de Moïse.

2) τούτων, ces, se rapporte aux commandements, règles, ordres.