Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/389

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


prêtent aussi aux gens de mauvaise vie, afin d’en recevoir la pareille.
35. C’est pourquoi aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans en rien espérer ; et votre récompense sera grande, et vous serez les enfants du Très Haut, parce qu’il est bon envers les ingrats et les méchants.
Matthieu, v, 48. (Luc, vi, 36.) Soyez donc parfaits comme votre Père qui est dans les cieux est parfait. Soyez donc bons pour tous les hommes, comme est bon pour tous votre Père au ciel.

Remarques.

1. Lévitique xix, 17. Tu ne haïras point ton frère dans ton cœur. Tu reprendras avec soin ton prochain, et tu ne souffriras point de péché en lui.

Et, outre ce passage, tous ceux où il est dit : Aime Dieu et ton prochain, se rapportent à l’amour du prochain. Les passages suivants se rapportent à la haine envers les ennemis.

Exode, xxxiv, 12. Garde-toi de traiter alliance avec les habitants du pays dans lequel tu vas entrer, de peur qu’ils ne soient en piège au milieu de toi.

13. Mais vous démolirez leurs autels, vous briserez leurs statues, et vous couperez leurs bocages.

Deutéronome, xx, 1. Quand tu iras à la guerre contre tes ennemis, et que tu verras des chevaux et des chariots, et un peuple plus grand que toi, ne le crains point ; car l’Éternel, ton Dieu qui t’a fait monter hors du pays d’Égypte, est avec toi.

2. Et quand il faudra s’approcher pour combattre, le sacrificateur s’avancera et parlera au peuple,