Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/402

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


νηστεύοντες. Ἀμὴν λέγω ὑμῖν, ὅτι ἀπέχουσι τὸν μισθόν.

Σὺ δὲ νηστεύων, ἄλειψαι σου τὴν ϰεφαλεὴν, ϰαὶ τὸ πρόσωπον σου νίψαι.

Ὄπως μὴ φανῆς τοῖς ἀνθρωποις νηστεύων, ἀλλὰ τῷ πατρὶ σου τῷ ἐν τῷ ϰρῦπτῷ· ϰαὶ ὁ πατήρ σου ὁ βλέπων ἐν τῷ ϰρόπτῷ, ἀποδώσει σοι ἐν τῷ φανερῷ.


Matthieu, vi, 1. Prenez garde de ne pas faire votre aumône devant les hommes, afin d’en être vus ; autrement vous n’en aurez point de récompense de votre Père qui est aux cieux. Prenez garde de ne pas faire la vérité 1) aux 2) hommes, seulement pour qu’ils voient. S’il en est ainsi, dans votre vérité il n’y a déjà plus de mérite devant votre Père qui est au ciel.
2. Quand donc tu feras l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin qu’ils en soient honorés des hommes. Je vous dis en vérité qu’ils reçoivent leur récompense. Quand donc tu seras bon pour les hommes, ne promène pas la trompette devant toi, comme le font les comédiens dans les réunions et les rues, pour que les hommes les louent. Vous voyez vous-mêmes ! ils ont reçu leur récompense 3).
3. Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite ; Et toi, si tu es gracieux, sois-le de façon à ignorer si c’est ta main gauche ou ta main droite qui fait quelque chose 4).
4. afin que ton aumône se fasse en secret : et ton père qui te voit dans le secret te le rendra publiquement. De sorte que ta pitié pour les hommes soit en secret 5) dans ton cœur ; et ton Père qui voit dans le secret de ton cœur te le rendra 6).
16. Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites ; car ils se rendent le visage tout défait, afin qu’il paraisse aux hommes qu’ils jeûnent. Je vous dis, en vérité qu’ils reçoivent leur récompense. Et quand tu te prives de quelque chose 7) ne t’assombris pas comme le font les hypocrites qui s’assombrissent exprès pour que les hommes voient qu’ils jeûnent. Tu sais toi-même qu’ils en reçoivent leur récompense.