Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vu sa gloire, une gloire telle qu’est celle du Fils unique venu du Père. du fils monogène 4) du 5) Père, la doctrine complètement définie 6), du culte de Dieu 7) par les œuvres 8).
15. C’est de lui que Jean rendait témoignage, lorsqu’il criait : C’est ici celui dont je disais : « Celui qui vient après moi m’est préféré, parce qu’il est plus grand que moi. » Jean témoigne de lui, il crie et dit : C’est celui dont je disais : Celui qui est venu après moi, est né avant moi, parce qu’il était 9) le premier.
16. Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce. Puisque par l’accomplissement 10), de sa doctrine, nous tous avons compris 11) le nouveau culte au lieu de 12) l’ancien.
17. Car la loi a été donnée par Moïse ; mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Car 13) c’est par Moïse que la loi est donnée, et le culte de Dieu par les actes nous vient de Jésus-Christ.


Remarques.

1) Σϰηνόω, ῶconstruire une tente, faire une demeure, commencer à vivre, s’installer.

2) Δόξα de δοϰέωAnsicht, l’opinion, la doctrine. Δόξα dans ce cas ne peut se traduire ni par bruit ni par gloire. La supposition, ce que quelqu’un suppose, serait le plus exact. Mais comme cette expression s’emploie rarement, je la remplace par le mot doctrine.

3) Ὁς ne peut être traduit ici que par comme dans le sens en ce que. (Nous le traduisons par du) (N. d. T.)

4) Μονογενής, outre les significations né, seul, unique, signifie encore : de même genre, égal par l’essence à quelqu’un ; eines Geschlechts ; μόνος dans