Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol7.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


GUERRE ET PAIX


(1864 — 1869)




PREMIÈRE PARTIE [1]


I


— Eh bien ! Maintenant, Gènes et Lucques ne sont plus que des apanages, des domaines de la famille Buonaparte. Non, je vous préviens que si vous ne me dites pas que nous avons la guerre, si vous vous permettez encore de pallier toutes les infamies, toutes les atrocités de cet Antéchrist, (ma parole, j’y crois), je ne vous connais plus, vous n’êtes

  1. Note. — Nous devons rappeler que les mots français qui se trouvent dans le manuscrit original figurent en petites capitales dans notre texte, et que les mots soulignés dans le texte original par l’auteur figurent en italiques dans notre texte.