Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol7.djvu/183

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Pierre traversa la porte en marchant sur le tapis, et remarqua que l’aide de camp, la dame inconnue et quelques domestiques entraient derrière lui, comme si, maintenant, on n’avait plus à demander la permission de pénétrer dans cette chambre.