Page:Tolstoï - Résurrection, trad. Wyzewa, 1900.djvu/233

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


— On m’a dit qu’elle était dans la section politique.

— C’est que, vois-tu, le droit de faire visite aux détenus politiques n’est accordé qu’aux parents ! Mais écoute ! Je vais te donner une autorisation générale. Je sais que tu n’en abuseras pas… Et comment est-elle, ta protégée ? Jolie ?

— Affreuse.

Maslinnikov secoua la tête d’un air de désapprobation ; puis il se retourna vers son bureau, prit une feuille à en-tête imprimé, et se mit à écrire.

— Tu verras le bel ordre qui règne dans la prison ! Et ce n’est pas chose commode d’y maintenir l’ordre, surtout maintenant où les salles sont encombrées, et où nous avons beaucoup de forçats ! Mais je veille sévèrement à tout ; cela m’intéresse beaucoup. Tu verras comme tout est bien arrangé, et comme tout le monde est content ! L’essentiel, avec ces gens-là, est de savoir les prendre. Ainsi, ces temps derniers, il y a eu un petit désagrément : un cas d’insoumission. Tout autre, à ma place, aurait considéré cela comme une révolte, et aurait fait du malheur. Tandis qu’avec moi tout s’est fort bien passé.

— Ce qu’il faut, — reprit-il en allongeant hors de sa manchette aux boutons dorés sa grosse main, où brillait l’énorme chaton bleu d’une bague, — ce qu’il faut, c’est d’avoir à la fois de l’indulgence et de l’autorité ! Oui, l’indulgence et l’autorité, tout est là !

— Je ne me connais guère à tout cela ! — répondit Nekhludov. — Je ne suis allé que deux fois dans la prison, et j’avoue que j’y ai eu une impression tout à fait lamentable.

— Sais-tu quoi ? Tu devrais aller voir la comtesse Passek. Vous vous entendriez à merveille. Elle s’est vouée tout entière à ce genre d’œuvres. Elle fait beaucoup de bien. Grâce à elle, — et aussi grâce à moi, je peux l’avouer sans fausse modestie, — tout le régime de nos prisons a été transformé. Rien n’y subsiste plus des horreurs du régime ancien ; et les prisonniers, désormais, sont vraiment très heureux. Tu verras cela…