Page:Trutat - Dix Leçons de photographie.djvu/57

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DES OBJECTIFS. 53

Autrefois, on en distinguait seulement deux catégories, les CROWN :n à densité inférieure à 3, et les flint ceux au-dessus ; aujourd’hui, cette distinction n’a presque plus sa raison d’être.

La fabrication de ces verres est des plus difficiles et elle a été amenée tout d’abord à un haut degré de perfection par un Français, Guinand, améliorée encore par Charles Feil, et enfin portée à son apogée par M. Mantois.

Voici deux formules anciennes qui donneront une idée générale de la composition chimique des verres d’optique.

CROWN.

Sable 100

Carbonate de potassium 45,5

Nitrate de potasse 1,5

Minium (plomb) 9

Calcaire 0,5


FLINT.

Silice 42,5

Oxyde de plomb 43,5

Potasse 11,7

Alumine 1,8

Chaux 0,5

Arsenic traces.

Il y a longtemps que la fonderie de Paris avait obtenu des combinaisons toutes différentes, mais les opticiens ne savaient pas les employer, et ces nouveaux types étaient tombés dans Toubli. Zeiss à Iéna, poussé par le docteur Rudolph, essaya de les travailler, mais

5.