Page:Vaillant-Couturier - Députés contre parlement.djvu/109

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 13 —

C. Le choix donné à chacune des victimes des conseils de guerre ou de leurs familles, entre l’amnistie et la révision.

En ce qui concerne l’ensemble du pays :

La Société des Nations, le désarmement universel et total, le libre-échange international et un budget international.

Les dettes de guerre imputées au budget international, ce qui aurait pour effet de décharger des épaules de la France une grosse part du poids, et d’égaliser ce poids sur toutes les épaules humaines, des nations neutres, comme des nations belligérantes[1].

La taxation et la réquisition des matières premières réparties par une Commission internationale.

Mines, force motrice, chemins de fer, avions appartenant à l’État, à la Province, au Canton, à la Commune.

Impôts de 100 % sur les bénéfices de guerre (directs ou indirects). Un impôt international sur le revenu.

La journée de huit heures internationale. Lois d’hygiène, de protection, de retraites ouvrières et paysannes.

Suppression de l’alcoolisme.


V

Méthodes d’action pour faire aboutir ce Programme


Et si on se demande maintenant pourquoi un groupement des anciens combattants est nécessaire, pourquoi pas se fondre tous dans l’organisation syndicale ou dans les cadres d’un parti, en matière de réponse, nous préciserons quelles méthodes d’action s’imposent, aujourd’hui, au seuil de la paix.

C’est qu’en effet le pire obstacle que demain opposeront à la volonté des peuples, les serviteurs de la ploutocratie eu-

  1. Avantage qui n’est pas médiocre, car la concurrence commerciale ignore les alliances et un négociant américain, anglais ou suisse sera pour un négociant français un adversaire aussi redoutable qu’un négociant allemand.