Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/120

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


~ _ ’ _ 1¤|G]·‘Qun`\. I - I - neht les premières, où j··fairc_ ammmm imam q¤·¢u«—«·iwm¢a»x·,`1z·q¤·` ‘o"‘¢L on fortiliera ou moins`; selônllyue les seront pins ou iuoinsâ " ·_ '_ ` _ i ` 'e DÈMPPT-EÃGES Q¤¤¤¤ M s¤··¤ë=<>¤r¤¤~ ····a··¤·¤•- ¤¤¤¢ë· _ëf`€11î¢`ï¤$`îf=¥¤1?v¤ïïë¤'

  • 1. sonthçle IAO ou dé :45 toises fcoxurue

"î°··'ïî··'T <i¤’ü¤ 1><>¤*‘· ë*¢`.h¤¤$_)»?ï>¤ · ""*'°‘ I 'per ces riièiuesuîxitepvnlles en` ceux àfpèu Pm ·*œ‘é·#. P··f .¢·== whew we Qdeeièmmhe à.5é·¢<>·¤ëà'<î¢ 19¤z5.üs¤¢ë¤= 뤥=·m#_1¢s=¤e¤¤sîns6s• ·-L .3. Fi <*îï<=$,_4§*î¢<>¤É§è ki ' aioivept `escorier_`_le Énireil; ceuJ;—ci· ·ne;;jiorit: nécéssaires `qu’ent1·e la deudcièrne etla. ligne`,' pour ipouyoir soutenir de près zivaucéesde _la_ tranchée jusqu’à ·cè que cette der- . nière soit àchevée _: leurs largeurs et profondeurs doirentîêtre comme celles desrtraucliées , p et_en- ‘ core _mieux, coiume cellesdes grande: