Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/149

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


m·:S· Puces. -1 ng par lespierres , l’un et l’autre_ y pouvant être très- utilement employés quand elles sont bien placées. 1 La situation de ces batteries se reconnaîtra. par les fgurees. i de la pl. 14*. l On peut encore placer des batteries de canon k1:•î~;:ag;r S\1l‘_lCS Plat)!-1S d’a1‘meS des angles rentrans , 00mmB mnijdermgles il est üguré au même plan en c, c, dont l’usage min"` est defaire brèche à la courtine , et de tourmenter les-tenailles. Celleseci-sont rares et ne doivent pas trop bien réussir ; -o’est pourquoi_··j’aimerais mieux y. mettre des pierriers. ` · . Outreces batteries , aqui toutes se placent sur mmhm ` le haut du chemin couvert , on peut encore ajus- f,:;' '°‘ ter des ricochets sur les flancs, en les plaçant , PL ‘5· comme les ngurés ls, ls; moyennant quoi, il y en aùra peu où _le canon de l’ennemi puisse tenir long-temps. — ` · _ . ' A roue à peu près toutes ·les batteries pratica- _

(1) Cdrmontaingne ne partage pas cette opinion, mais il établit les batteries c, sur la crète- des [places ¢l’armes ren- trantes, pl. 7, 17,·et pl. III, d6,·du lllemonal pour la fougscagm permanente; e|:·il les regarde_,comme très-utiles dans cette position, pour ouvrir des brèches- dans 'les cour- tines par les trpuées entre les flancs et les profils destennilles; _ I ce que conûrme 1·«xpç;1«·œ dessiéges. Vauban se sert pour . le mêmeohjet desahatteries Ã- , situées dans les places d’armes ' rentrantes, et sur l’effet desquelles il compte en outre parti- culièrement pour tou.r1nenter_les,tenailles. Voy. Passage du grandjbsse. - _ _ - -I - ' , _