Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/156

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ployées, tant dans les logemens du chemin couvert dont on n’est pas encore bien le maître, que dans les ?? des pièces, comme bastions, demi-lunes et ouvrages à corne. On les emploie aussi quand, après en avoir pris quelqu’un, on prolonge la tranchée. vers leur centre, pour achever d’en occuper le dedans et y faire quelque établissement.

Les figures de tous ces ouvrages sont représentées dans la 9e feuille.


Avant-Fossés

Où il se trouvera des avant-fossés pleins d'eau, il faudra les combler un peu en biaisant, s‘enfilant de l'arête du glacis, et du surplus s'épauler comme aux passages des fossés des demi-lunes.

Ceux-ci sont beaucoup plus aisés ; mais il est à remarquer qu’il ne faut pas entreprendre ces passages que le bord ne soit fortifié par une grande et forte parallèle : ou plutôt que la troisième ligne ou place d’armes ne soit bien établie, et en état de soutenir par son feu le passage, et tout ce qui se fera au·delà de l’avant—fossé ; et quand on l’aura passé, il faudra s’étendre un peu le long du bord de ce glacis, à droite et à gauche, afin d’y loger quelques détachemens pour soutenir les travailleurs de près, qui, après cet établissement, gagneront le milieu` de l’arête, environ à-moitié che-